Info-lettre décembre 2022

“Se lever, se tenir debout, bouger: aucun mouvement ne se fait sans impliquer la gravité, sans engager un échange avec elle” 

~ Ushio Amagatsu ~

Avec nos dernières leçons de cette année, nous glissons tranquillement vers les fêtes de fin d’année pendant lesquelles nous profiterons de la pause des confiseurs.

Cette pause s’étendra du: lundi 19 Décembre 2022 au dimanche 1er Janvier 2023.

Les séances reprendront le mardi 3 Janvier 2023 à 9h.

Nous démarrerons la Nouvelle Année 2023 par le thème :

“Jouons avec la gravité et notre relation à la Terre”

Bouger, rouler, transiter avec plaisir, facilité et liberté.

Sans gravité jouons avec la gravité

D’ici là, nous vous souhaitons des jolis temps de partage avec celles et ceux qui vous entourent et nous nous réjouissons de continuer à vous accompagner en 2023.

Conseil de lecture:

Quand nous nous intéressons à cette relation corps-esprit au travers de la Méthode Feldenkrais, s’intéresser au fonctionnement du cerveau s’avance à nous souvent comme une évidence.

Dans l’ouvrage Votre cerveau n’a pas fini de vous étonner, les auteurs, tous scientifiques spécialistes dans leurs domaines réussissent non seulement à vulgariser des concepts souvent très pointus, mais aussi à créer un lien entre leurs différentes disciplines.

Cette réalisations collégiales par Boris Cyrulnik, Pierre Bustany, Jean-Michel Oughourlian, Christophe André, Thierry Janssen et Patrice Van Eersel est une combinaison de textes explicatifs et d’interviews de leurs auteurs. Leur humilité, malgré leur éminente expertise fait du bien à lire.

Les sujets, tels que la neuroplasticité, les neurones miroirs, les cellules gliales y-sont abordés non seulement du côté biologiques, mais aussi psychologiques. Les clivages passés entre neurologie, et psychologie ou psychanalyse n’ont plus lieu d’être, il nous faut désormais parler de neuropsychologie.

La conscience fait aussi partie des sujets abordés. En tant qu’enseignant de la Méthode Feldenkrais, moi qui parle si souvent de prise de conscience, je ne m’étais jamais posé la question de
la Conscience en ces termes. Quel agréable vertige…!