Le mouvement est au cœur même de toute expression artistique.

« Si je sais ce que je fais, je peux faire ce que je veux »
~ Moshé Feldenkrais ~

En danse, au théâtre, en musique ou même en peinture, le mouvement est créateur de la forme, de l’impression, du son dont l’artiste se sert pour s’exprimer et communiquer.
Comment l’artiste peut-il arriver à discerner, à formuler cette intention de façon précise ?
Quels outils possède-t-il pour contrer les effets psycho-physiologiques du stress causés par les multiples répétitions et performances ?

En développant une perception fine de ce qui se passe en lui en cours d’action, l’artiste pourra prendre conscience de la façon dont il s’utilise lui-même, déceler et éliminer les habitudes et réduire cet écart entre un potentiel de créativité infini et les limitations.

Depuis plusieurs décennies, la démarche et l’enseignement d’artistes tels Stanislavski et Brecht, Peter Brook au théâtre, Léonard Rubinstein, Isaac Stern, et Yehudi Menuhin en musique, Isadora Duncan en danse ont ouvert la voie à cette conscience et ce respect du corps ‘‘vivant’’.
La méthode Feldenkrais, inscrite au cœur des pratiques somatiques est un retour à la spontanéité, au plaisir du jeu, au plaisir de la découverte, facteurs essentiels à toute création.

Conseil de lecture, pour en savoir plus sur la relation entre somatique et art : L’éducation Somatique et l’Art